Christian Perrier, Laval Agglomération



Le Contrat de Ville de Laval a fait l'objet d'une signature le 5 juillet 2015 et est mis en œuvre à l'échelle intercommunale (20 communes soient environ 90 000 habitants). Les trois quartiers prioritaires pour 2015/2020 se situent dans la ville Centre (Laval : 60 000 habitants). La Ville de Laval apporte un soutien financier (105 000 €/an) pour accompagner l'Etat dans cette politique de cohésion sociale ; l'agglomération lavalloise quant à elle propose de soutenir les actions relatives à l'insertion professionnelle et à la lutte contre les discriminations (20 000 €). Elle soutient par ailleurs l'organisation de chantiers argent de poche pour des jeunes de 16-18 ans sur les 20 communes (coût annuel 60 000 €)

Pour en savoir plus sur la politique de la ville à Laval, cliquez ICI


Le Contrat de Ville est installé au rez-de-chaussée d'une tour dans l'un des quartiers prioritaires (Kellermann) avec le service Emploi et PLIE de l'agglomération lavalloise ; l'équipe se compose de :


- Christian PERRIER - référent politique de la ville et rénovation urbaine chargé du pilier cadre de vie
A ce titre, il est chargé du Programme de rénovation urbaine mené sur le territoire des Pommeraies, un territoire aujourd'hui classé en veille, et du nouveau PNRU sur le grand quartier Saint Nicolas (deux quartiers prioritaires) avec pour objectif de diriger l'ingénierie : les études stratégiques, les moyens d'accompagnement et la concertation (réaliser l'administration globale et contractuelle du projet, assurer l'animation du partenariat et la circulation de l'information, mener toute action d'analyse et de coordination en vue d'assurer la réussite du PRU, accompagner le chef de projet dans l'élaboration des conventions programme annuelle, communiquer auprès des élus sur les travaux du contrat de ville


- Christine BOULAY, chef de projet du contrat de ville chargée du pilier cohésion sociale

- d'une assistante et d'un agent d’accueil (partagé avec le PLIE)

Par ailleurs, trois chargées de mission mènent en interne des actions dans le cadre de ce contrat :
  • Une infirmière en charge du volet santé en partenariat avec le Contrat Local de Santé (sous-groupe du pilier cohésion sociale) qui assure l’accompagnement individualisé des personnes isolées et/ou en rupture de soins
  • Une juriste à mi-temps chargée du volet citoyenneté notamment auprès des établissements scolaires et sur des permanences d’accès au droit dans un centre social du quartier et au sein du Contrat de Ville.
  • Une animatrice chargée du dispositif Argent de poche développé à l’échelle de l’agglomération

Frédéric MELLIER, directeur du service emploi et PLIE de l’agglomération lavalloise) est quant à lui chargé du pilier développement de l’activité et de l’emploi.


Points forts

- un territoire à échelle humaine permettant un maillage territorial et partenarial effectif : les nombreux dispositifs mis en œuvre sur le territoire mobilisent souvent les mêmes professionnels avec des formations pluridisciplinaires mises en œuvre dans divers domaines : accompagnement à la scolarité et parentalité (via le CLAS et le REAAP), interculturalité, formations aux valeurs de la république, etc.

- une participation des partenaires aux groupes thématiques de chaque pilier du Contrat de ville permettant une instruction commune des projets et permettant de vérifier la mobilisation du droit commun

- le Programme de réussite éducative (PRE) dans le pilier cohésion sociale : initié en 2007 sur des crédits de la politique de la ville uniquement, le PRE mobilise aujourd'hui des crédits de droit commun via la Ville de laval et son CCAS qui pérennise la mission du coordonnateur par un recrutement statutaire. La CAF s'engage également fortement sur le volet parentalité et le Conseil Départemental soutient également des actions d'accompagnement individualisé.
L'éducation nationale met à disposition une psychologue scolaire et des conventions sont passées avec des orthophonistes pour permettre d'éviter des files d'attente lorsque l'urgence se présente. Pour limiter également ces interventions auprès de professionnels spécialisés, une association d'orthophonistes intervient auprès d'enseignants et d'accompagnateurs à la scolarité afin de les outiller sur ces questions de difficultés de langage


Points faibles

- des conseils de citoyens toujours en cours de construction même si de nombreuses démarches participatives existent sur le territoire lavallois : ateliers de la cité débouchant sur des projets collaboratifs par les habitants eux-mêmes. La formalisation des conseils citoyens sur les trois quartiers prioritaires a fait l'objet en 2016 d'une action volontariste de jeunes en services civiques accompagnés par l'association Unis-cité avec pour mission d'aller au-devant des habitants pour les inviter à se porter candidat dans le collège des habitants des conseils citoyens. Une première réunion dans chaque quartier a eu lieu en juin dernier avec un souhait de formalisation en fin d'année.

- La question de l'appel à projets annuel qui ne permet pas de réactivité en dehors de la période arrêtée et qui se heurte aux calendriers des partenaires souvent décalés sur l'année et qui n'apportent des réponses parfois que très tardivement aux porteurs de projets. Cela pose également la question du temps de l'action : faut-il travailler en année civile ou scolaire notamment sur les projets éducatifs ?


Actualités du territoire

- Un projet phare sur le pilier habitat/Cadre de vie avec un projet initié en 2015 et inauguré en 2016 : Espac'Eco « 53 astuces pour mieux habiter ». Porté par un bailleur, Mayenne Habitat, cet appartement pédagogique a pour objectif de travailler la question des économies d'énergie et d'eau pour les habitants notamment sur les quartiers prioritaires en partenariat étroit avec le Conseil Départemental et la Ville. Il est également complété par un « appartement itinérant » via un camion aménagé par le second bailleur du quartier, Méduane Habitat. C'est également un lieu ressource pour les professionnels. Ainsi 66 professionnels ont été formés par l'animatrice et par une CESF de Mayenne Habitat.
L'appartement est ouvert pour des visites libres et il est également proposé des animations collectives : 118 ménages ont été sensibilisés (11 animations énergie / 16 animations eau)
Bilan : 523 personnes sont venues au sein du logement pédagogique Espac’eco depuis mars 2016.

Autres projets :

- Mise en œuvre du conseil local de santé mentale : ce travail découle de la mission développée au sein du Contrat de Ville au titre du volet santé sur l'accompagnement individualisé des personnes isolées et/ou en rupture de soins. Inscrit dans le cadre du Contrat Local de Santé de la Ville de Laval, le CLSM concernera le territoire de l'agglomération lavalloise. A cet effet, l'infirmière en charge du dossier a rencontré l'ensemble des maires des communes de l'agglomération cet été pour les informer des enjeux. La première plénière est programmée au 1er décembre prochain :

- Un projet collaboratif sur un quartier prioritaire : les habitants se sont mobilisés sur la création d'un fitpark. Il s'agit d'équipements de fitness adaptés à l’extérieur pour un accès gratuit pour tous dans un cadre intergénérationnel. Grâce à la ténacité des habitants et les dons des généreux mécènes, ce fitpark, a été inauguré en juin 2016, et une association d'habitants a été constituée pour la gestion et l'animation du site.

- Réflexion en cours avec la Ville de Laval mais aussi dans le cadre du conseil départemental sur la question de l'apprentissage de la langue : comment organiser sur le territoire une proposition cohérente dans une logique de parcours d'insertion sociale ou professionnelle pour compléter l'offre de service de droit commun.

- PNRU de Saint Nicolas : le dossier est actuellement en cours.